• voyage
voyage

"Cette boisson a aussi crée du lien lors de nos rencontres avec les locaux ou les autres navigateurs."

voyage

Parfait compagnon lors de nos excursions, ANTESITE sait même se rendre indispensable dans des aventures hors normes, au bout du monde.
Ce fut en effet le cas pour le petit flacon lors de l’expédition en bateau autour des 5 continents de la famille Ressac. Rencontre avec le navigateur :

Alain en tant que « capitaine » et chef de famille tu as embarqué avec ta femme Françoise et tes 2 filles Amélie et Claire à bord d’un bateau durant 1 an. Quel était l’objectif de ce périple ?
Alain : Nous avons pris un congé sabbatique pour réaliser un rêve : faire le tour du monde ! Une croisière sur les mers du Globe à bord d’un voilier de 11 mètres, en totale autarcie, à la découverte de nouvelles îles, de paysages vierges, de cultures et coutumes différentes avec les locaux, de lieux enchanteurs, de mets exotiques, laissant des souvenirs indélébiles. Ouvrir notre esprit à des endroits magiques et des rencontres inespérées dans une vie conventionnelle.
Projeter de faire le tour du monde n’est pas chose aisée. Comment vous êtes vous organisés ?
Alain : Le voilier c’est un peu un « chez soi » sur l’eau. C’est l’idéal pour une famille. Nous avons préparé chaque étape au préalable. A bord je me suis équipé d’outils et de matériels de navigation et du nécessaire médical pour ce type de voyage. Pour les enfants nous avions bien sur prévu les cours scolaires du CNED pour leur dispenser une formation tout en voguant sur les mers.
Sans oublier notre concentré de réglisse ! La boisson de mon enfance que j’ai transmise à mes filles et qu’elles adorent. Ce fut notre allié lors de chaque pause désaltérante. ANTESITE est devenu un coéquipier à part entière à bord. Surtout lors des fortes chaleurs dans les Petites Antilles, ou vers Cuba et la Jamaïque.
Que retenez-vous de cette expérience ?
Alain : La réalité n’est pas forcément celle que l’on avait imaginée. Les repères changent, la météo nous contraint. Les courants et les saisons aussi. L’espace de vie n’est pas le même. On vit à l’extérieur. La notion de temps change. On le consacre aux cours scolaires, aux réparations du bateau, aux taches ménagères, aux visites, au ravitaillement, à la pêche ou à la plage. Une vie de nomades, différente à chaque escale ou la baignade est une activité pratiquée de manière intensive, aux cotés des dauphins, des tortues, des mérous ou des langoustes.
Qu’est ce qui vous a le plus manqué de la vie classique ?
Alain : Absolument rien ! J’avais tout ce que l’on peut désirer. Mon seul lien avec la terre, et ses racines, était nos petites bouteilles d’ANTESITE. J’ai souhaité emmener tous les parfums pour avoir le choix en fonction de nos humeurs ou nos escales ! Cette boisson a aussi crée du lien lors de nos rencontres avec les locaux ou les autres
navigateurs. On offrait un verre d’eau avec quelques gouttes du concentré. C’était notre apéritif de bienvenue à bord !
Et puis sa saveur est tellement intense que c’est économique. L’idéal pour un tour du monde !
C’est sur sans ANTESITE nous aurions dérivé, comme une bouteille à la mer !

DÉCOUVREZ
NOTRE GAMME